Tradition : les bébés finlandais passent les tout premiers mois de leur vie dans des boîtes en carton!

Tradition : les bébés finlandais passent les tout premiers mois de leur vie dans des boîtes en carton!

En finnois ça s’appelle la « vauva laatikko », ce qui se traduit par « boîte à bébé »

Depuis plus de 75 ans, une belle tradition demeure en Finlande : les femmes enceintes se voient offrir une Baby Box par l’État qui sert de kit de démarrage pour leur nouveau né. Il contient des vêtements, des couvertures, du matériel de toilette (serviette, ciseaux, peigne, couches lavables), une gigoteuse, quelques jeux, tel un hochet, un livre et d’autres nécessités. La boîte en carton où sont contenus tous les produits est accompagnée d’un matelas et est utilisée comme premier lit pour le bébé . Celui-ci est sûr ,  confortable et très pratique lorsqu’il est placé à côté du lit des parents . Il est livré avec une housse de couette, draps et sac de couchage. Le tout dans des couleurs mixtes pour que ça aille autant à des petits garçons qu’à des petites filles.

Mais quelle est l’utilité première de ces boîtes ?

La tradition remonte à 1938 où le taux de mortalité infantile du pays était élevé car le pays subissait une très grande pauvreté. Le gouvernement a donc mis en place ce service gratuit ouvert à toutes les futures mamans à la seule condition d’avoir fait les visites de contrôle obligatoires.

Le fait que les mamans soient davantage suivies pendant la grossesse et qu’elles aient à disposition tout le nécessaire pour le nouveau né a beaucoup aidé à diminuer le nombre de décès. Ces boîtes de bébé ont ainsi aidé la Finlande à atteindre l’un des plus faibles taux de mortalité infantile dans le monde.

Mais l’idée du gouvernement de proposer un berceau en carton à tous les futurs parents était aussi de faire diminuer la pratique du   » cododo  »  qu’il estime à risques pour le bébé avec la mort subite du nourrisson. Effectivement, aujourd’hui, 95% des petits Finlandais dorment dans leur boîte en carton.

Le contenu de la Baby Box a beaucoup changé au fil des ans, ce qui reflète l’évolution des temps. Dans les années 30 et 40, il contenait du tissu parce que les mères avaient l’habitude de confectionner des vêtements pour bébé, mais le tissu a été remplacé par les vêtements dans les années 50.

La Baby box est devenue partie intégrante du rite de passage finlandais vers la maternité, unissant des générations de femmes. Elle a contribué à classer la Finlande comme l’un des meilleurs pays du monde pour la qualité de vie des mères.

Ce kit proposé à toutes les futures mamans peut aussi être refusé et le gouvernement offre alors un chèque de 140€. La grande majorité préfère la boîte car elle fait désormais partie du rituel dans l’attente de l’arrivée du bébé.

Succès du kit

C’est pour toutes ces raisons quelques personnes cherchent à exporter le concept finlandais. Mais si certains, comme les papas qui ont monté l’entreprise Finnish Baby Box, le font à des fins commerciales, s’adressant aux futurs parents aisés et désireux de recevoir un kit avec tout le matériel nécessaire pour l’arrivée de bébé, d’autres voient dans cet accessoire anodin un outil pour réduire la mortalité infantile dans les pays pauvres.

C’est ainsi que Karima Ladhani, une étudiante en doctorat à Harvard, a lancé une ONG afin de distribuer des boîtes de naissance aux futures mères des pays d’Asie du Sud-Est. Elle espère ainsi sauver 58 000 vies dans les cinq prochaines années en contraignant les mères qui souhaitent la recevoir à subir un examen pré-natal, comme la Finlande dans les années 1930.

Si vous aussi vous avez envie d’être cool comme les Finlandais et de faire dormir votre tout petit dans un berceau en carton, c’est faisable  !  On peut l’acheter sur internet, mais le coût de la baby box est assez élevé. Si vous êtes bricoleur, pourquoi ne pas fabriquer une box soi-même et faire une liste de naissance pour le reste !

La Team Bivouvou

( Crédit photo principale : DR / Finnish Baby box )

Next Post:
Previous Post:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *